Revenir au site

Pourquoi demander un paiement à l’avance ?

· Informations

Le paiement à la commande (ou paiement à l’avance) est un moyen simple et efficace de sécuriser ses créances. Pour les professionnels avec une petite trésorerie, cette solution peut faire office de bouée et éviter des situations financières bien compliquées. Mais le paiement à l’avance présente aussi quelques autres intérêts.

Engager psychologiquement grâce au paiement à l’avance

Demander un paiement à l’avance permet d’engager psychologiquement le client, et de le motiver d’autant plus dans son achat. De même, vous avez rencontré le client, écouté ses besoins, réalisé son devis… Cela demande du temps et un investissement de votre part. Il est donc opportun et judicieux d’engager le client au même titre que vous, le professionnel, dans cette transaction commerciale. De même, pour les deux parties, un paiement à l’avance représente une marque d’engagement et de confiance. Naturellement, cette méthode évite au client de changer d’avis au tout dernier moment. En effet, si le paiement n’intervient qu’au moment de la livraison de la commande, quelle qu’elle soit, il est encore possible pour le client de faire marche arrière.

Mieux gérer les commandes importantes

Demander un paiement à l’avance aux clients permet de mieux gérer les commandes importantes. En effet, selon votre secteur d’activité, une commande nécessite parfois une avance de matériel ou de main d’œuvre. L’acompte ou le paiement de la commande permet alors de répartir les risques et de mieux gérer la commande. Qu’il s’agisse d’un chantier de construction ou d’une prestation de service, le paiement à l’avance couvre tout ou partie du matériel et/ou de la main d’œuvre engagés dans le projet. De même, cela permet de répartir le risque entre le client et son prestataire, ce qui implique d’autant plus le client dans la réalisation de ce projet et de la transaction.

Limiter le risque de retards et de défaut de paiement

En tant que professionnel, il est normal de faire confiance à ses clients. Mais on peut parfois avoir de très mauvaises surprises. Si la trésorerie est capable d’amortir certains défauts de paiement dans les grandes entreprises, un entrepreneur ou une petite entreprise peut vite se retrouver en difficulté face à une telle situation. Notamment si la commande est importante.

Beaucoup de professionnels se retrouvent en difficultés financières en raison des retards ou des défauts de paiement de leurs clients. Pour certains, ils sont contraints de mettre la clé sous la porte alors même que leur activité bat son plein. Cette erreur est facilement évitable : il suffit de demander un paiement à l’avance aux clients pour avoir la certitude d’être rémunéré pour la prestation à venir. Mais encore faut-il motiver cet engagement de la part du client. Comment faire s’ils refusent le paiement à l’avance de la commande ?

Et si les clients refusent le paiement à l’avance ?

Si les défauts de paiement sont monnaie courante, il en est de même pour les prestations manquantes ! En effet, certains clients peuvent refuser de payer à la commande en raison d’une mauvaise expérience passée. En effet, certains professionnels peu scrupuleux encaissent les paiements des clients sans jamais réaliser la prestation attendue d’eux. Et d’une façon ou d’une autre, ils s’en tirent à bon compte. Alors, pour rassurer à la fois les clients et les prestataires, il existe des outils sécurisés et fiables. C’est le cas de Spayce, qui réceptionne les paiements à l’avance et les bloque jusqu’à la livraison de la prestation.

Pour faciliter les échanges et convaincre les clients de payer à la commande, il est aussi possible de lui proposer un escompte. Sa marge en sera améliorée et il aura plus de facilité à accepter ce paiement à l’avance.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK